Retour sur l’atelier « A lire plus tard »

WP_20160526_004

L’atelier « A lire plus tard » s’est déroulé le 26 mai dernier à la Cantine numérique en compagnie de professionnelles curieuses d’outils pouvant faciliter leur veille.

Trois outils ont été présentés :

Ils ont pour point commun d’offrir au minimum un version gratuite exploitable afin de mettre de côté des articles et vidéos pour les lire plus tard et les traiter. Tous peuvent exporter/importer ces listes de sélections web et permettent de lire les articles même sans connexion internet.

En plus de sites internet, ils proposent tous des applications mobiles afin de pouvoir piocher dans sa liste d’articles à lire depuis n’importe où.

Pour en savoir plus, voici notre comparatif : Comparatif_Readlater

Poster un commentaire

Classé dans Retour sur

Interview de Doc@Paris

Après 6 mois d’existence, le dernier né des réseaux Doc@ s’est prêté au jeu des questions/réponses :

docaparis

Comment s’est créé Doc@Paris ?

Doc@Paris est né tout à fait par hasard, suite à une conversation sur Twitter à propos des youtubeurs. Léa Lacroix avait travaillé sur ce sujet à la bibliothèque municipale de Rennes et nous étions plusieurs à vouloir en savoir plus. Nous avons profité de son passage à Paris pour organiser une réunion à la fin de l’année 2015. Il se trouve que c’est Léa qui a créé Doc@Rennes, elle nous a présenté le fonctionnement du réseau et cela nous a donné envie de continuer à nous réunir.

D’une certaine manière, l’idée de Doc@Paris est de recréer un lieu de dialogue et de rencontre aussi souple que les réseaux sociaux mais « en vrai ». Nous avons repris la charte de Doc@Brest en l’adaptant légèrement. Nous restons sur les mêmes grands principes : un réseau professionnel coopératif, sans statut juridique, axé sur les questions d’innovation et la production de biens communs et qui organise régulièrement des rencontres gratuites.

A qui s’adresse ce nouveau réseau ? Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Vie du réseau

Forum des usages coopératifs : Doc@Brest y participe!

Le Forum des usages coopératifs dont le thème est « Coopérer en transitions » aura lieu du 5 au 8 juillet 2016 à Télécom Bretagne.

597px-Visuel_prog_forum1

Le détail des sessions, des ateliers et des séances pratiques est à retrouver dans le programme en ligne, la participation nécessite une inscription, à l’exception du off du mardi.

La prochaine rencontre Doc@Brest, le mardi 21 juin sera l’occasion d’échanger sur la participation au forum.

Le programme de Doc@brest :
  • Le « Off » du mardi 5 juillet (14h-18h)

Rencontres autour des innovations sociales et des réseaux coopératifs des bibliothécaires et documentalistesDoc@brest, Rennes et Paris, trois collectifs de partage de connaissances ont été créés par les bibliothécaires, documentalistes et autres professionnels de l’information. Quels sont les projets qui ont émergé de ces réseaux? comment initier une démarche Doc@ sur son territoire? Une rencontre dédiée à l’échange d’idées et d’astuces : participant à un réseau ou motivé pour en créer un, n’hésitez pas à venir discuter et boire un open tea!


  • Les sessions :

Mercredi 6 juillet (10h30-12h30) : Bibliothèques en transition, un panorama des initiatives

Youtube, Wikipédia et le jardinage ont-ils leur place en bibliothèque? Découvrez un panorama de réalisations originales initiées récemment par des bibliothécaires. Une visite racontée à plusieurs voix, et des retours d’expériences partagés, qui vous ouvriront un éventail de possibles pour imaginer de nouveaux usages de ces lieux.

Intervenant(s) : Léa Lacroix (Doc@Rennes), Nicolas Beudon (BPI – Doc@paris), Julien Prost & Hélène Certain (médiathèque Louise Michel, Paris),

Jeudi 7 juillet (10h30-12h30) : Atelier participatif : imaginez la transition de votre bibliothèque

Session participative de 2h pour inventer de façon ludique l’avenir de votre bibliothèque : repartez avec des pistes très concrètes pour accompagner la transition au lieu de la subir

Animé par Léa Lacroix (Doc@rennes) et Perrine Helly (Doc@Brest)

Pour consulter le programme complet : http://forum-usages-cooperatifs.net/index.php/Accueil
La participation au Off du mardi est gratuite et ne nécessite pas d’inscription

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Brainstorming du réseau

brainstorming.jpg

Bonjour à tous,

15 membres de Doc@brest se sont réunis mercredi 18 mai au Dubliners afin de faire un brainstorming sur l’avenir du réseau. Ce moment de convivialité avait pour objectif de préciser les forces et les faiblesses du réseau, les attentes et les envies de chacun(e) par une mise en commun dynamique de nos idées, via l’utilisation de post-it. Une méthode sympa et colorée !

Entre le scénario noir d’un avenir sombre de Doc@Brest et une vision idéaliste de son futur, nous nous sommes accordés pour retenir quatre points majeurs sur lesquels nous porterons plus particulièrement notre attention et notre énergie !

– Participation active au réseau : réussir à susciter davantage d’envies de s’investir et de contribuer à la vie du réseau

– Visibilité et lisibilité du réseau : prévoir une communication simple et efficace, cartographier les établissements des professionnels…

– Reconnaissance du réseau au niveau professionnel : inscription dans la fiche de poste, participation aux rendez-vous locaux et nationaux.

– Sens et valeurs, pistes pour le futur : l’usager reste au cœur des réflexions / Doc@Brest est un lieu propice à l’expérimentation.

Venez retrouver le réseau doc@Brest mardi 21 juin pour une visite du centre de documentation de Cap Avenir.

Vassilia et Véronique
Pour Doc@brest

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Doc@Brest recrute … des co-animateurs bénévoles !

girafe5

Ça te dirait de rejoindre le « noyau » des co-animateurs et co-animatrices de Doc@Brest?

Bibliothécaire, documentaliste, étudiant en bibliothéconomie, en recherche d’emploi…
Tu souhaites accroître ton réseau professionnel ? Tu voudrais découvrir de nouveaux outils ? augmenter tes connaissances professionnelles?
Ou encore acquérir de nouvelles compétences en animation collaborative?
Participer à l’animation de Doc@Brest t’aidera à renforcer tes compétences, en expériences variées, en confiance en soi, en considération professionnelle … Mais aussi à alimenter tes réflexions et ta culture générale et enfin de permettre de rajouter une ligne sur ton CV ou ton dossier RAEP?

Deviens toi aussi co-animateur de Doc@brest et rejoins-nous au prochain Open Tea le 18 mai à 17h30 (aux Dubliners)!
(les open teas ce sont les RDV mensuels du réseau, ouverts à toute personne motivée travaillant dans le domaine de l’info-doc …)

Poster un commentaire

Classé dans Vie du réseau

Le Centre de Ressources Numériques du Campus des Métiers

 7 membres du réseauDoc@Brest ont participé, lundi 25 avril, à la présentation du Centre de Ressources Numériques (CDR) et de la plate-forme Numer@lis, au Campus des Métiers (IFAC) de Brest Guipavas. Cette visite était conduite par Stéphanie Le Breton, animatrice du CDR et David Chakirian, professeur, référent Numer@lis.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Retour sur, Visites

Retour sur l’atelier Tweetdeck du Jeudi 17 mars 2016

Atelier présenté par Perrine HELLY à la cantine numérique, partenaire de doc@Brest.

Pour ne pas se noyer dans Twitter lorsque l’on veut faire de la veille, il existe des outils intégrés ou proposés par le même éditeur :
    tweet2
    1. Les listes (dans Twitter)
    A partir des abonnements que l’on a auprès des différents comptes Twitter, il est possible de se créer des listes (publiques ou privées) qui vont permettre de réunir des comptes autour d’une thématique. Cela permet de consulter en priorité l’information diffusée par des producteurs d’infos qui nous paraissent fiables sur un sujet. Cependant, s’ils font des digressions sur leur sujet de prédilection, on retrouvera aussi ces Tweets dans nos listes.
    Avantage : gain de temps puisqu’ il n’est pas nécessaire de regarder l’ensemble des tweets publiés par tous nos contacts..
    Il est possible de s’abonner à une liste publique constituée par quelqu’un d’autre.
    
    2. Tweetdeck (outil appartenant à l’éditeur de Twitter) 
    C’est une interface en colonnes qui permet de visualiser plus rapidement ce que l’on souhaite surveiller, et ce même si on possède plusieurs comptes Twitter (perso/pro/institutionnel etc.).
tweet
– « 
Home » est la colonne qui permet de voir toute la liste des tweets auxquels on est abonnés;
– « 
Notifications » correspond aux notifications de Twitter (nouvel abonné etc.);
– « 
Mentions » : liste les tweets où notre profil a été mentionné;
– « 
Activity » recense l’activité des profils auxquels nous sommes abonnés (s’ils suivent ou aiment de nouveaux comptes);
– « 
Likes » compile tous les « j’aime » que l’on a appliqué à tes tweets;
– « 
Lists » permet et visualiser les listes que l’on a mis en place précédemment sur Twitter;
– « 
Scheduled » met en mémoire les tweets que l’on a programmés pour plus tard;
– « 
Search » permet de se créer une alerte sur une recherche avec des mot-clés ou non;
– « 
Followers » rassemble les notifications de nouveaux profils qui nous suivent;
– « 
Messages » permet d’accéder à tous les messages privés échangés;
– « 
Messages » (all accounts) permet également l’accès à tous les messages privés, mais en rassemblant tous les comptes Twitter que l’on possède;
– « 
User » rassemble tous les messages tweetés d’un compte (ou « retweetés »);
– « 
Trending » propose de s’abonner aux Mots-clés actuellement les plus utilisés sur Twitter France;
– « 
Collections » donne la possibilité de glisser-déplacer des tweets issus des autres colonnes pour les mettre de côté;
Les colonnes peuvent être déplacées en les saisissant avec la souris, chacune propose des options (visualiser ou non les retweets, filtrer des mots clés, appliquer une alerte sonore lors d’un nouveau tweet, réduire ou agrandir la taille des images etc.);
Avantage : en une seule interface retrouver rapidement ce qu’il faut surveiller en premier.
    
   3.  Autres outils pour veiller 
    – Mettre de côté des pages web pour lire plus tard avec Pocket, Wallabag (open source hébergé chez Framasoft), Instapaper.

Poster un commentaire

Classé dans Retour sur, Vie du réseau

Atelier WikiBrest du 29 mars 2016 : le Compte-rendu

Mardi 29 mars, à l’urbalieu de l’ADEUPa, s’est tenu un atelier de présentation de WIKIBREST  : l’intervention était axée à la fois sur l’urbanisme (modélisation des lieux brestois) et sur les bibliothèques. L’atelier doc@brest a regroupé 7 participants (4 de doc@brest et 3 de l’ADEUPa)Présentation par Gaelle FILY et Philippe SAGET pour doc@Brest et l'ADEUPa

Doc@Brest remercie les deux intervenants Gaëlle Fily (animatrice WIKIBREST) et Philippe Saget (contributeur), qui sont venus partager leur expérience Wikibrest avec enthousiasme à l’agence.

Wikibrest a été créé en avril 2006 et fêtera ses 10 ans cette année. Premier wiki de territoire de France, il permet la mise en valeur du patrimoine pour ses habitants et offre une bonne vitrine extérieure pour nos visiteurs. Ces « carnets collaboratifs de Brest et du pays de Brest » favorisent aussi le « vivre-ensemble » et l’expression des habitants, des associations, des artistes …(valorisation conjointe du territoire et de ceux qui y habitent).
NB : Depuis la création de wikibrest, une trentaine de wikis de territoires ont émergés un peu partout en France, mais seuls une douzaine ont survécu faute de moyens d’animation.

Aujourd’hui, Wikibrest c’est :
4200 articles, majoritairement en licence Creative commons (non imposée)
1200 contributeurs occasionnels dont 100 contributeurs réguliers et 15-20 contributeurs réguliers, en noyau dur (NB : obligation de s’inscrire, à la différence de wikipédia)
15 000 images (ou contenu multimédia) en licence Creative commons
8000 vues par jour (statistiques de fréquentation)
une carte interactive des quartiers de Brest et des communes du pays de Brest
– un accès « médiathèque » par type de documents

Le site est composé de 5 rubriques :
– Lieux et monuments (présenté spécifiquement lors de l’atelier)
– Vie locale et service (collectes de mémoires …)
– associations et personnes (interviews et portraits)
– Événements (collectes thématiques à l’occasion d’évènements maritimes, culturels, sportifs, de la journée de la femme …)
– patrimoine vivant (légendes …)

Les actualités sont diffusées via twitter (les nouveautés sur WikiBrest) et facebook (des coups de projecteurs sur des contenus).

Présentation par Gaelle FILY et Philippe SAGET pour doc@Brest et l'ADEUPaLes intervenant nous ont ensuite plus longuement présentés la rubrique LIEUX ET MONUMENTS.
Après un survol rapide des différents contenus, Gaëlle nous a présenté les travaux du couple LARVOR (modélisation de nombreux monuments brestois  : l’ancienne gare, l’école Bonne Nouvelle …).
NB : Certains de leurs travaux seront intégrés dans la maquette 3D de Brest métropole.
Les intervenants nous ont également présenté le travail collaboratif réalisé autour de l’Ocean liberty, avec les retombées concrètes de la démarche (commémoration et plaques de rues au nom d’Yves Bignon et François Quéré, les deux marins qui ont réussis à éloigner le bateau du port en 1947).

Philippe SAGET nous a enfin présenté son travail sur les fresques, la balade geo graff de mars 2015, et son site www.streetart-brest.fr (site participatif sur la diversité du graphisme à Brest).

L’atelier s’est conclu par un bref tour d’horizon des ressources liées aux bibliothèques.

Présentation par Gaelle FILY et Philippe SAGET pour doc@Brest et l'ADEUPaChacun est reparti avec une meilleure connaissance de wikibrest, qui est vraiment une mine d’info locales, mais aussi de nouveaux contacts, de nouveaux thèmes à approfondir (ou à faire partager à ses collègues) ou des projets à lancer en mode collaboratif avec tels ou tels participants de l’atelier, voir le réseau tout entier …Par exemple  l’idée de relancer un travail collaboratif entre doc@brest et wikibrest, si le réseau est intéressé : créer un article de présentation du réseau dans wikibrest, et y intégrer une carte collaborative UMAP avec la localisation des membres de doc@brest… où d’autres idées à faire germer ensemble? on en reparle au prochain open tea !

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Visite de l’atelier Canopé à Brest : le compte-rendu

Merci à la documentaliste de l’Atelier Canopé de Brest, Brigitte Pennec, qui a organisé la visite proposée par Doc@Brest le 29 février dernier. Ce fut une visite enrichissante et inspirante! Vous pouvez retrouver les photos de la visite sur Flickr.

Corinne Prigent, la directrice, et  Céline Boureau, médiatrice numérique, nous ont accueilli et présenté l’atelier, ses missions et ses locaux.
canope1
L’atelier Canopé emploie 6 personnes à Brest (16 rue Clémenceau). Il fait partie du réseau Canopé, « réseau de création et d’accompagnement pédagogique ». C’est un service de l’Education Nationale, pour les enseignants du premier et du second degré du public et du privé. C’est le successeur du réseau SCEREN-CNDP.
Ses missions :  accueil, animation, formation, prêt et vente de documents et de ressources pédagogiques, conseil
L’atelier propose la consultation libre et gratuite de documents à tout public. Une recherche peut-être faite au préalable sur le catalogue en ligne
Le prêt de documents (livres, jeux…) et de matériel se fait sur abonnement payant. Un service de dépôt des livres est proposé  pour les  professionnels du sud Finistère à médiathèque de l’ESPE de Quimper
canope2canope3
D’autres services complémentaires sont proposés
  •     formations aux enseignants et aux personnes qui gravitent autour de l’enseignement (formations gratuites, ouvertes à tous sur inscription en ligne)
  •     accompagnement pédagogique sur un projet (ex : aide au choix de l’outil (quel matériel choisir pour faire un sketch en classe ?))
  •     Conseils aux collectivités : l’atelier testent des outils numérique pour aider les établissements scolaires et collectivités  dans leur choix d’équipement  (ex. récemment le conseil départemental du Finistère a demandé l’avis de Canopé pour l’achat de tablettes pour les collèges). 
Visite du bâtiment
au rez-de-chaussée
-accueil, librairie, salon numérique permanent, où le public peut tester (seul ou aidé) du matériel (visualiseur, ordinateur, tablettes, valises pédagogiques…)
– salle pour l’expérimentation équipée en autre d’une imprimante 3 D : nous avons pu voir des dominos réalisés par des élèves de collège dans le cadre d’un cours de mathématique.
– une grande salle de documentation (bibliothèque et ludothèque).
La bibliothèque évolue vers le numérique : 
  • la bibliobox : un petit boîtier où sont déposés des documents numériques que peuvent télécharger les enseignants. 
  •  4 ou 5 tablettes avec des applications par disciplines
  •  des liseuses 
canope4canope5
La ludothèque : plus de  1 000 jeux pour les enfants de 0 à 18 ans, la majorité pour le cycle 1 (2-6 ans)
L’atelier Canopé repère les jeux que peuvent utiliser les enseignants pour développer certaines compétences (mathématiques, musique…) chez les enfants. Il rédige une fiche pédagogique par jeu. Elle explique les compétences qui peuvent être travaillées avec ce jeu. Des fiches descriptives en ligne peuvent être retrouvées pour les différents jeux sur le site .
canope6
A l’étage
Une salle de formation pouvant accueillir 25 personnes.
canope7

 

Poster un commentaire

Classé dans Retour sur, Visites

Wikipédia comme outil de travail professionnel : le compte-rendu

Merci à Télécom Bretagne qui a accueilli cette double conférence, qui a réuni une quinzaine de personnes.
Merci à Nicolas Jullien et à Gaëlle Fily pour leurs présentations et leurs analyses, très intéressantes et complémentaires.
Merci aux participants pour leurs questions et pour la richesse des échanges.
Et enfin, merci à Clément Dupiech de Télécom Bretagne, qui a organisé cette rencontre et qui a rédigé le compte-rendu ci-dessous.
 

1ere partie : L’évolution de la réputation de Wikipédia par Nicolas JULLIEN

IMG_20160225_175002

Question de la véracité des sources :

Des centaines de millions de personnes participent à améliorer le contenu des articles de Wikipedia et ils ne sont pas tous scientifiques. On peut contribuer à la création de contenu de manière identifié où de façon anonyme.

Est-ce vraiment une encyclopédie ? 

  • Organisation hiérarchisée
  • Le contrôle se fait a posteriori
  • Wikipédia est devenue une encyclopédie multimédia
  • Il existe des pages très complètes (comme pour une encyclopédie classique) Exemple de l’article sur Ville de Brest (Mais il n’y a pas de vérification possible)
  • D’autres articles sont au contraire vides : Exemple : Marsouin ou François Cuillandre
140 langues (5 millions d’articles en anglais) mais peu de recouvrement entre les langues (certains articles ne sont disponibles que dans une seule langue) C’est pourtant le même système quelque soit la langue. 1% des articles sont présents en 4 langues (français, néérlandais, allemand, japonais)

Débat sur la solidité de cette base de connaissance : 

Comparaison avec les encyclopédies classiques. Mais peut-on comparer une encyclopédie proposant 50 000 articles avec une autre qui en propose 5 millions ?
(30% des articles scientifiques publiés en dans le domaine médical comportent des erreurs.)
80% des contributeurs sont des hommes. Bac+3 minimum le plus souvent.
Point de vue Nord américain : Exemple de l’article sur l’interruption volontaire de grossesse où il y a le point de vue des différentes religions, ce qui dans un pays laïque ne devrait pas exister.
Sujets à la mode : l’annonce des gouvernements est instantanément ajoutée. Les autres sujets prennent plus de temps à apparaître.
Usage : Médicaments : Wikipédia est très utilisée par les consommateurs de produits médicaux car elle est complémentaires des autres sources

Mais comment faisait-on avant ?

  • Universalis (pour les riches)
  • Quid (pour les moins fortunés)
  • ou bien, on se déplaçait à la bibliothèque avec les contraintes d’horaires que cela suppose
Wikipédia est accessible en ligne gratuitement et tout le temps. Elle est de plus ou moins qualité / complète mais permet de trouver des sources et des bibliographies.
Wikipédia dit : “nous ne sommes qu’un point d’entrée vers des ressources plus complètes.”

Comment savoir si c’est un “bon article” ? 

  • Plus un article est long plus il est de qualité
  • Plus il y a de références, plus il est de qualité
  • Plus il y a de contributeurs, meilleur il sera

Domaines : 

  • Beaucoup en fonction de l’actualité
  • articles de base qu’on trouve dans un bon dictionnaire encyclopédique (exemple : la 2de guerre mondiale)

Conclusion : 

Il faut un regard critique. Il faut utiliser Wikipédia mais pas seulement.
Il faut apprendre à utiliser un document et évaluer sa pertinence est nécessaire
Comment et où éduquer nos enfants à la recherche documentaire ? Comment leur apprendre à évaluer les sources d’information ?
Enquête de Marsouin sur l’utilisation de Wikipédia :
Il existe encore beaucoup d’a priori sur Wikipedia. Discours des professeurs de lycée : “Wikipédia n’est pas sûr” et les lycéens le pensent également. Ils utilisent Wikipédia à titre personnel, mais à titre “professionnel” ils ne l’utilisent pas ou si ils le font, ils ne le disent pas.
Wikipédia est devenu un outil incontournable pour la recherche d’information, mais comme pour n’importe quelle autre source, il faut recouper et vérifier les informations.
 

2ème partie : Retour d’expérience d’un projet réalisé sur Wikipédia en collaboration avec le conservatoire botanique par Gaëlle FILY

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Gaëlle Fily présente le projet réalisé en partenariat avec le Conservatoire Botanique National de Brest

Bilan complet des journées contributives Wikipédia au Conservatoire botanique national de Brest : http://www.a-brest.net/article18835.html
Présentation de Wikimedia France : association 1901 qui travaille sur plusieurs projets collaboratifs (encyclopédie wikipédia, dictionnaires, contenus pédagogiques, …)

Chronographie : 

  • 2011 : création d’un groupe local Wikipédia : “Brest ville Wikipédia” Collecte de photos sur le pays de Brest
  • 2012 : contact avec structures locales et collectivités : Élaboration d’un herbier
  • été 2012 : Tonnerre de Brest : Partage de nombreuses photos
  • 2014 : Tournant → naissance d’un groupe local autour du sport puis sur Victor Segalen.
  • Couverture d’événement : manifestations sportives, fête de la musique, jeudis du port, arrivée de l’Hermione
  • 2015 : Échange avec un contributeur pour rendre visible les richesses du patrimoine local : conservatoire botanique et Musée des beaux arts.

Le conservatoire botanique (contact : Charlotte DISSEZ) Plusieurs objectifs :

  • Faire découvrir la richesse de la flore et donner envie de la préserver
  • Participer à un projet collaboratif sur le territoire
  • S’afficher comme centre de ressources (communication)
  • Valoriser les espèces végétales au coeur de l’action du conservatoire
  • Susciter de nouveaux évènements de ce type

Contributeurs Wikipédia :

Appel aux volontaires
Les photos ne suffisaient plus → Création d’articles écrits

Objectifs : 

  • Illustrer des articles sans photos
  • Compléter les articles existants
  • Que l’international puisse profiter des compétences locales
  • Créer une dynamique avec un événement convivial
  • Accueillir de nouveaux contributeurs
  • Créer du lien social

Enjeux communs : 

“Sensibiliser et informer le grand public sur une meilleure connaissance de son environnement.”

Organisation : 

Visite des serres : pour préparer les prises de photos (savoir qu’elles sont les espèces les plus accessibles sur le site) → 32 espèces étiquetées
Visite du centre de documentation pour comprendre le plan de classement
Été 2015 = 10 espèces retenues (1 espèce sélectionnée pour faire un test : Aloe Suzanae)
Accès gratuit durant les 2 mois aux serres
11 contributeurs lors d’un week-end
1 journée pour le travail documentaire

Résultats : 

  • 10 articles créés
  • 240 photos ajoutées sur les 32 espèces
  • les contributeurs se sont montrés curieux et volontaires
  • Articles parfois disparates (iI n’y a pas eu d’erreur mais quelques problèmes de vocabulaire employé)
  • 1 article a obtenu le label de “bon article”
  • Les photos peuvent servir dans d’autres projets. (par exemple : pour les articles dans les autres langues)
75% des sources étaient en anglais. Ce n’était pas simple pour tout le monde

Profil type du contributeur :

Oiseau de nuit, passionné par la philosophie de Wikipédia. Leur carburant est le fait de savoir qu’ils sont lus.
Âges :  WikiBrest = jeune retraité
Wikipédia =  plus de jeunes / étudiants/ Adultes sans enfant
principalement des hommes
Divers:
Autres projets autour de Wikipedia : 
Wikipédia Library : Demander aux bibliothécaires d’ajouter des références bibliographiques à des articles existants.
#1Lib1Ref (permet d’indiquer que la référence a été ajouté par un bibliothécaire) 
{{citation needed}} (signale une affirmation / information dans l’article qui a besoin d’être sourcée rapidement, sous peine d’être sinon supprimée de l’article)
Il a fallu faire comprendre que Wikipédia n’était pas un espace de communication
Réflexion dans la salle : “On ne peut pas écrire sur tout. Il faut un minimum de connaissances/ compétences

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized