Archives d’Auteur: mlbruno

Visite de Cap’ Avenir, le 21 juin

Elle a été menée par Antoine Simon-Soundira, documentaliste.
Cap Avenir est le Service d’Information, d’Orientation et d’Insertion Professionnelle de l’UBO. Il s’appelait auparavant le SUAOIP. Il se situe au rez-de-chaussée du bâtiment C, 20 avenue Victor Le Gorgeu.
Le service emploie 17 personnes : le documentaliste, une chargée d’accueil, des chargés d’orientation et d’insertion, des chargés d’études, une référente handicap…
Durant l’année universitaire 2014-2015, il a reçu 6 700 personnes (moitié en groupe, moitié en individuel), essentiellement entre octobre et fin mars.
Dans la salle d’auto-documentation, les étudiants disposent de 16 ordinateurs en libre accès, de revues, douvrages sur les formations, les métiers, les entreprises, la recherche d’emploi… Ce sont des ressources complémentaires de celles du SCD (Service Commun de Documentation). Les documents sont potentiellement empruntables pour une semaine.
Les missions de Cap Avenir sont les suivantes :DSCN8815

    Lire la suite

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans Retour sur, Vie du réseau

Le Centre de Ressources Numériques du Campus des Métiers

 7 membres du réseauDoc@Brest ont participé, lundi 25 avril, à la présentation du Centre de Ressources Numériques (CDR) et de la plate-forme Numer@lis, au Campus des Métiers (IFAC) de Brest Guipavas. Cette visite était conduite par Stéphanie Le Breton, animatrice du CDR et David Chakirian, professeur, référent Numer@lis.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Retour sur, Visites

Valoriser ses collections au moyen d’outils du web 2.0 : retour sur le dernier atelier Doc@Brest

Le 21 mai, Doc@Brest proposait un « atelier-flash » d’une heure animé par 5 intervenantes du réseau, sur le temps du déjeuner à la Cantine numérique.

Après une brève présentation du réseau Doc@Brest et de l’atelier par F. Saint-Georges, 4 documentalistes ont montré l’usage qu’elles faisaient de deux outils du web 2.0, Scoop it et Pinterest, pour valoriser leurs collections. Puis une bibliothécaire de l’Université a apporté un éclairage sur l’aspect juridique de ces pratiques.

Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Retour sur