Enfants d’aujourd’hui, adultes de demain


En se saisissant de la question de l’éducation, la médiathèque Anjela Duval se positionne comme un « pôle de ressources éducatives » sur la commune de Plougastel-Daoulas, en cherchant à soutenir les adultes qui se questionnent sur les façons d’accueillir et d’accompagner un enfant à « bien grandir ». 

Partie du constat que bien souvent, les parents et les professionnels pouvaient se sentir seuls et démunis, l’équipe de bibliothécaires a commencé par créer un fonds documentaire (sur la parentalité, l’enseignement, la puériculture,…). Celui-ci, identifiable par un nouveau logo, a été installé à l’entrée du bâtiment, tout proche de l’espace des « tout-petits ». Parce qu’il est situé en section Jeunesse, l’emprunt dans ce rayon ne nécessite pas d’abonnement « Adultes » : il peut se faire au moyen d’une carte « Jeunes » qui est gratuite. Dans cette démarche pour faciliter l’accès à de la documentation professionnelle, la médiathèque a suggéré à la municipalité la création d’un abonnement gratuit pour les assistantes maternelles de la commune, qui en bénéficient depuis avril 2021.

Hors-les-murs, plusieurs structures étaient déjà visitées chaque mois par la médiathèque, qui laissait « en dépôt » une vingtaine de livres et de CD pour les enfants. Ce service de dépôt a été élargi aux ouvrages pour les adultes (professionnels, parents, accueillants), pour la crèche, la halte-garderie et la maison des assistantes maternelles. Par ailleurs, en complément de livrets distribués aux futurs et jeunes parents, des sélections bibliographiques ont été élaborées spécifiquement à destination de différents professionnels de l’enfance : enseignants, assistantes maternelles, docteur de PMI,…

En parallèle du développement de ce fonds et de son accessibilité, les bibliothécaires mènent différentes actions de médiation. Le 19 juin, un atelier est proposé aux parents, pour apprendre à « accueillir les émotions de l’enfant » avec Farah Unger-Berber, consultante parentale. Avant cela, le 12 juin un « café des parents » est animé par deux bibliothécaires sur « le livre comme soutien à la parentalité » : l’occasion de partager des conseils de livres pour les parents et leurs enfants. Parce que oui, les bibliothécaires sont convaincues que la littérature jeunesse peut également être une excellente alliée dans l’éducation. D’ailleurs, le secteur Jeunesse s’est lui aussi enrichi de nombreux livres sur les thèmes liés à la construction de soi (la bienveillance, l’empathie, l’équité, la différence,…), pour accompagner les enfants dans leur développement personnel.

Chaque mois, une sélection de livres pour enfants et adultes est élaborée, sur différents enjeux actuels : les troubles de l’apprentissage, l’éducation des filles et des garçons, le rapport à la nature, la place du père, les personnes « hors normes », la place des écrans dans la vie des parents et des enfants, etc. L’occasion pour les bibliothécaires d’amener le questionnement, en établissant une passerelle entre documentaires et fiction, ainsi qu’entre les secteurs Jeunesse et Adultes.

Les enfants « différents », ceux qui ont des difficultés de lecture, font l’objet d’une attention particulière de la part des bibliothécaires qui mènent actuellement une veille importante et se forment afin d’accueillir au mieux ces publics spécifiques. A partir de la fin d’année, les collections Jeunesse vont s’enrichir de documents adaptés. A cela viendront s’ajouter du mobilier et du matériel : certains à utiliser sur place, d’autres à emprunter. Sans oublier les enseignants, qui pourront profiter de « mallettes pédagogiques », constituées de ressources et de tous types de matériels, pour chercher des solutions aux différents troubles de l’apprentissage impliquant des difficultés de lecture.

L’équipe se prépare maintenant à participer aux « semaines de la parentalité » prévues en février 2022, en concertation avec le Centre social, le service Jeunesse, le cinéma l’Image, la Maison de l’enfance,… Une nouvelle occasion pour la médiathèque de faire connaître son offre de services, mais surtout de contribuer au débat sur la bientraitance des enfants, et plus largement sur la société que nous construisons avec eux.

Quel est l’impact de l’éducation sur la société de manière générale ?  Et si les violences éducatives[i] contribuaient à la violence de l’humanité ? Dans un monde instable et incertain, n’est-il pas temps de mieux prendre soin de tous les enfants ? De préparer les adultes de demain, en développant l’empathie et la bienveillance, et en favorisant la coopération plutôt que la domination, pour construire la société que nous voulons ?

Le rayon Éducation présente chaque mois une sélection thématique, ici en juin « Papa, où t’es ? »

[i] Y compris les « Violences Éducatives Ordinaires » (VEO), interdites en France depuis 2019 (le 56ème pays à prendre cette décision, 40 ans après la Suède).

Poster un commentaire

Classé dans Uncategorized

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s