Interview Doc@Brest : Avec Coline, focus sur les Archives

source : Pixabay

Fanny : Coline merci d’avoir accepté de faire découvrir une autre facette des professionnels de l’info/doc du territoire, peux-tu te présenter en quelques mots ?

Coline Vialle, je suis archiviste. Souhaitant au départ devenir bibliothécaire, j’ai validé une année de faculté de lettres modernes avant d’intégrer un IUP Métiers du livre et du Patrimoine. Au bout de la première année, j’ai décidé de finir mes études plus tôt.

Je me suis donc orientée vers une licence professionnelle. J’ai choisi celle en archivistique à l’IUT de Dijon, mais sans savoir ce que faisait réellement un service d’archives.

Ce que j’ai découvert m’a tout simplement passionnée ! J’ai réalisé un stage aux Archives de Brest, un autre à la cinémathèque de Bretagne.

Ma licence obtenue, j’ai eu la chance de pouvoir enchaîner sur un CDD pour reclasser une partie des fonds modernes (1789-1974) de la ville de Brest.

J’ai ensuite été retenue pour mettre en place l’archivage électronique au sein de la collectivité. Un gros projet, très dynamique et captivant. J’ai pu pérenniser ma situation une fois un premier concours obtenu.

Quel est le poste que tu occupes actuellement ?

Récemment, j’ai pu encore évoluer en interne grâce à un autre concours de la fonction publique, pour prendre la responsabilité des archives papier et numériques de la collectivité d’après 1974. J’occupe donc le poste de responsable des archives contemporaines au sein du service des archives de la ville de Brest et de Brest Métropole

Vous proposez quels services pour le public et les services en interne ?

Le service collecte certaines archives produites par les autres services de la collectivité (voirie, culture, finances, urbanisme, etc.), et aussi des archives privées (associations, particuliers, entreprises, etc.) : documents écrits, photographies, plans, affiches, maquettes, journaux. Elles sont classées et conservées afin de pouvoir être préservées et communiquées à tout public, dans le respect de délais de communication.

Nous avons un site permettant l’accès libre à certains documents numérisés, et une salle de lecture ouverte certains jours de la semaine. En plus, nous participons ou coordonnons des expositions au sein de la métropole. Certaines peuvent être empruntées.

Nous proposons également des jeux lors d’événements locaux, des animations au sein de résidences pour personnes âgées, et accueillons des classes pendant la période scolaire.

Enfin, nous avons une page Facebook et un compte Twitter pour faire connaître ce que nous conservons.

Auprès des agents de la métropole : nous sensibilisons les services à la bonne gestion de leurs documents, les rencontrons régulièrement pour recenser et préparer la collecte d’archives. Nous mettons également à disposition nos ressources, ou effectuons des recherches.

Et quels sont les éléments qui te plaisent dans ta structure?

  • Polyvalence des missions ;
  • découverte permanente de l’histoire de Brest ;
  • échanges avec différents services de la collectivité ;
  • curiosité, discrétion et disponibilité de l’équipe.

Avez-vous des démarches collaboratives avec le public ?

Une opération d’indexation collaborative a été mise en place via notre site pour annoter au nom de la personne un acte d’état civil (de + de 120 ans sur Internet) ou par exemple au nom d’une rue pour le recensement de la population.

Cela permet de faciliter la recherche généalogique pour tous.

Par la suite, tu te verrais travailler dans d’autres types de structures ?

Oui pourquoi pas, en centres de documentation ou médiathèques, mais pour l’instant je suis très bien ici !

Quels sont les sujets qui te tiennent particulièrement à coeur en tant que professionnelle ?

Il y en a plein… pas évident de choisir !

  • L’importance de la mise à disposition des archives à tous
  • Ne pas passer à côté d’occasion de collectes d’archives
  • Garantir la conservation sur le très long terme des kilomètres et des Go (Giga Octets) de documents

Fais-tu parti de réseaux professionnels ou associatifs ?

 Oui je suis membre active de l’association des archivistes français.

Cette association permet de faire connaître le métier d’archiviste, propose des livrables pour aider les professionnels ainsi que des événements et formations tout au long de l’année en France.

Pendant le confinement, l’association a d’ailleurs mis en accès libre certaines ressources et a communiqué sur l’importance de continuer la collecte des archives malgré et surtout étant donné le contexte.

Pour doc@brest, je reçois les échanges de la liste de discussion, mais je n’y participe… jamais ! ou peut-être 2 fois : une fois pour présenter un ouvrage que j’ai écrit, et la 2e pour cette interview :D. Mais je lis les messages, promis !

As-tu d’autres éléments que tu souhaitais partager ?

Qu’il faut venir aux archives, c’est vraiment super.

L’adresse c’est : 1 rue Jean Foucher (quartier Bellevue à Brest)

https://archives.brest.fr/

Salle de lecture ouverte du lundi au mercredi de 9h à 12h et de 13h à 17h.

Pendant le déconfinement, pour l’instant le service reste ouvert sur les mêmes créneaux, mais sur rendez-vous : 02 98 34 26 10 ou par mail archives@brest-metropole.fr

Et si vous avez envie de faire découvrir votre parcours/métier ou bien que vous souhaitez vous aussi publier des interviews, contactez-nous à docabrest@ntymail.com !

Poster un commentaire

Classé dans Vie du réseau

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s