Atelier d’échanges de pratiques Doc@Brest : « nos outils de veille »

Le 28 juin le réseau Doc@Brest organisait une matinée professionnelle sur la thématique de « nos outils de veille », durant laquelle 5 intervenants présentaient 6 outils qu’ils utilisent au quotidien. Retour sur le joli succès de cet atelier qui affichait plus-que-complet, pour clore cette première année de mise en réseau des professionnels de l’info-doc en local.

  • C’est David Fernandes, co-animateur du réseau Doc@Brest, qui introduit la matinée en rappelant le principe de l’atelier : une série de présentations pratiques et rapides entre-coupées de temps d’échanges.
  • Perrine Helly commence par présenter Feedly, une bonne alternative à Google Reader selon cette ex-adepte du service d’agrégation de flux RSS qui s’arrête le 1er juillet. Tout en précisant que Feedly permet de récupérer ses flux de Google Reader, elle montre les ressemblances entre les outils : simplicité d’utilisation, confort de lecture, personnalisation de l’affichage,… D’emblée conçu pour les tablettes et mobiles, cet agrégateur est également profondément « social » : ses liens avec de nombreux réseaux sociaux permettent de partager facilement ses trouvailles. Perrine présente notamment sa façon de veiller en combinant l’utilisation de Feedly et Delicious, dont elle se sert par exemple pour alimenter le Bouillon. Petit bémol pour elle, Feedly ne permet pas de rendre publique sa sélection de favoris, fonction qu’offrait Google Reader.
  • Lorsque David prend à nouveau la parole, c’est pour présenter l’outil qu’il a adopté depuis plusieurs années sans envisager de le remplacer : Netvibes. Plus qu’un agrégateur de flux RSS selon lui, Netvibes est un portail personnalisable où l’utilisateur peut retrouver tout ce dont il a besoin au quotidien. C’est le côté « centralisateur » que David apprécie avec Netvibes : il y retrouve ses flux RSS (avec un affichage possible « à la Google Reader »), mais y fait aussi un lien avec tout son environnement personnel (ses supports de formations, ses comptes sur les réseaux sociaux, sa messagerie…). Ce qui est pratique, c’est que les widgets sont fournis prêts à l’emploi, notamment pour les réseaux sociaux. Appréciable également, la distinction entre la partie privée et celle rendue publique, pouvant servir notamment en communication (évenementiel,…).
  • C’est Dominique Cardinal qui prend le relais pour présenter RSS Bandit. Logiciel monoposte, simple d’utilisation, RSS Bandit est un lecteur de flux RSS. Rappelant à chacun sa messagerie, l’interface a un côté familer : les flux RSS sont classés dans des dossiers à gauche et lus dans la fenêtre centrale. De par sa configuration monoposte, RSS bandit reste un outil essentiellement personnel puisqu’il n’a pas été conçu pour le partage de sa veille. Cependant, il pourra convenir aux veilleurs fatigués du « cloud », à la recherche d’une solution locale.
  • Florent Corre montre ensuite l’usage qu’il fait de Pearltrees, « l’arbre à perles ». Comme l’indique la vidéo qu’il diffuse, ce service en ligne offre la possibilité de collecter, organiser et partager ses liens. La perle racine est le coeur de son sujet : on y ajoute ensuite de nouvelles perles qui focntionnent comme des « dossiers », auxquelles des liens sont rattachés. L’utilisation est d’abord personnelle (archivage de liens), mais peut s’élargir en recourrant à la communauté (possibilité de voir les « perles » des utilisateurs avec qui l’on a un lien en commun, pour y trouver peut-être une nouvelle pépite). Perltrees permet de partager ses perles sur les réseaux sociaux.
  • Pour clore la matinée, Stéphanie Corfec aborde Scoop it,  outil de curation qui permet également de réaliser une veille en intégrant les flux RSS des sites suivis, mais surtout en s’abonnant à des topics d’experts ou « d’amateurs éclairés ». C’est également un très bon outil de publication des différentes veilles thématiques de l’ADEUPa, des nouveautés reçues au centre de doc, des dernières publications de l’agence. Le rendu est agréable, les informations sont lisibles et le référencement est très bon. Stéphanie explique avoir de bons retours des destinataires de sa veille. Elle présente également l’utilisation de Scoop it en mode collaboratif. pour le réseau des agences d’urbanisme (bibliographies collectives du réseau).
Une nouvelle édition de cet atelier devrait être proposée à la rentrée. Le programme sera défini en fonction des intervenants : nous lançons un appel aux volontaires ! Chacun peut proposer de venir présenter un outil de veille qu’il utilise au quotidien.
Publicités

1 commentaire

Classé dans Retour sur

Une réponse à “Atelier d’échanges de pratiques Doc@Brest : « nos outils de veille »

  1. Pingback: Atelier d’échanges de pratiques Doc@Brest : "nos outils de veille" | Doc@Brest

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s